Trail de l’Oisans – Semaine 22 #1

19 06 2011

Retour sur le trail de l’Oisans du 5 juin dernier, couru avec le Taillefer Trail Team à l’occasion de la première rencontre en chair et en os (ou en muscles et en tendons, rayez la mention inutile) d’une grande partie des membres de l’association. Fondé par les amoureux de la région Mickael (Lamiricore) et Jean Marc (Ethiqaventure) en novembre 2010, le Taillefer Trail Team est un groupe de passionnés du trail et de la rando, dont certains ont des blogs, d’autres pas. Avec Noostromo, nous avions eu le plaisir de partager une première expérience en compagnie de Michaël au Snowtrail de l’Ubaye, en février dernier. Mais là, c’est presque l’été, à nous la chaleur des cimes et le soleil montagnard!!.. Heu, non en fait. Il a vraiment beaucoup plu ce week-end là. Mais comme le dit si bien Vinvin : de la pluie sur les corps mais du soleil dans les cœurs!

Lire la suite »





Snow Trail de l’Ubaye 2011 : du bonheur blanc en barre

17 02 2011

L’idée avait été lancée par Lamiricoré à l’automne 2010 : participer sous les couleurs du Taillefer Trail Team au Snow Trail de l’Ubaye, dans les Alpes de Haute-Provence. Cela faisait donc des mois que je songeais à cette course dans la neige, sans présager ce que pouvais réellement être un trail blanc. Pour la neige, j’avais eu un petit aperçu grâce aux trombes pré-hivernales en région parisienne et grâce à une petite séance chez mon père le jour de Noël. Quant à la course en pleine nature avec un chouilla de dénivelés, outre la forêt de Versailles avec Shuseth et Noostromo, il y avait eu le trail des Monts et Merveilles à Compreignac la semaine dernière, en mode « rando rapide ». Mais j’étais loin d’imaginer où pouvaient se cacher les arcanes du « trail » (prononcer « traille » ^^).

Lire la suite »





Saintélyon: bonne course aux Petits Princes !

4 12 2010

Clara de retour sur la machine à écrire, encore une semaine et deux ou trois petits jours de repos avant un retour progressif à la course…

Ce soir, à partir de minuit, des centaines de coureurs prendront le départ d’une course mythique: la Saintélyon, qui, comme son nom l’indique, relie Saint-Etienne et Lyon. 68 kilomètres à travers les crêtes des Monts du Lyonnais, et cette année, dans la neige. Je rêve d’y participer un jour, en relais, en « Saintexpress » ou en raid solo (…pourquoi pas, bien entraînée, d’ici quelques années ?) car j’ai vécu à Lyon deux ans durant ma thèse, des années fortes et belles, et j’adorerais aborder cette ville à la fin d’une nuit de trail, frontale sur le crâne.

Parmi la « runnosphère » (coureurs qui bloguent, ndlr 😉 ), nous aurons quelques camarades sur les chemins et je penserai fort à eux : du côté du « Taillefer Trail Team« , j’ai nommé Doune, le coureur du Chablais, et Fabrice, de RunOnline. En raid solo pour l’un, en « Saintexpress » pour l’autre (44 kilomètres depuis Sainte Catherine). Michaël, dit Lamiricoré, après un Marathon des Causses fort éprouvant, a préféré remettre l’aventure à plus tard.

Il y aura également Djailla, en relais à 3. Et plusieurs coureurs des Veillées du Bois de Vincennes, dont Agnès, de Team Outdoor. Et d’autres que je ne connais pas encore mais qui sont venus commenter ici ou que j’ai lu par ailleurs, comme Julien et « Papoo« . Je pense également à Sébastien, dit Marko, mon « pays » de Limoges rencontré sur Facebook. Je leur souhaite à tous une excellente course, que j’imagine hors du temps, dans la gestion de l’effort, du froid, du ravitaillement. Des petites lucioles dans la nuit.

A cette occasion le Taillefer Trail Team a lancé il y a quelques temps une collecte de fonds pour l’association Petits Princes, qui réalise les rêves des enfants malades. Je vous invite donc, en ce week-end de Téléthon et de courses de Noël, à garder ne serait-ce que 5 euros de côté pour cette association, sur le site Aider-Donner. Le principe symbolique proposé par le Taillefer Trail Team est simple : « acheter les kilomètres que nos membres parcourent tout au long de la saison. »

A vos CB, à vos claviers !

(Et pour rappeler un peu le texte d’Anthony publié ici hier : Allez MIKA, allez NONO !)

——

Mise à jour Twitter 0h50 : Suivre la Runnosphère sur #saintelyon : @doune dossard 743 @FabricePreau 10907 @djailla et son équipe 3232 – BIG UP ! http://bit.ly/i1YVtn
>> Pour les noctambules, ce lien vous permet de suivre à peu près en direct la progression des coureurs, au moment où ils franchissent les points de contrôle des chronos.

——

Au fil de l’eau, les comptes rendus de course des blogueurs :

– RunOnline : A la Saintélyon, mes nuits sont plus belles que vos jours.
– Doune : La Saintélyon 2010, un ultra-trail blanc de nuit
– Papoo : SaintéLyon 2010, Finisher
– Djailla: 155è sortie, SaintéLyon Relais 3

+ Christophe, en vélo : Une Saintélyon 2010 en mode assistance

+ SaintExpress de Djozikian

——-





Retour sur la Veillée du Bois (30/09/2010)

2 10 2010

Jeudi soir, après un pot de départ au travail arrosé de cidre et de crackers (boooouh!.. Les collègues stagiaires-doctorants-et-apprentis, vous allez me manquer !!), rendez-vous est pris avec Doune, le coureur du Chablais, sur Twitter : nous partirons ensemble à la Veillée du Bois, magistralement organisée par l’équipe de Team Outdoor.

On se rejoint devant le stade Suzanne Lenglen, que nous traversons pour prendre la ligne 8 à Balard. C’est là qu’on se rend compte d’une réalité toute parisienne: 27 stations à parcourir pour atteindre Porte Dorée… On décide alors de la jouer finaude: on changera à La Motte-Piquet-Grenelle pour chopper la 6, puis on reprendra la 8 à Daumesnil. Ce petit échauffement sioux dans les couloirs du métro nous aura au moins permis de faire connaissance, de discuter et de frimer avec nos smartphones !

Arrivés sur place, je reconnais avec plaisir quelques têtes de la dernière fois, dont mes camarades du groupe « lent »… Ouf, je me sentirai moins seule ! Car Doune, bien que blessé, rejoint les warriors du groupe rapide (14 à 15 km/h pour un footing, excusez du peu!), dans lequel court également Fabrice de RunOnline, qui arrive à la bourre et SANS CROCOS HARIBO 😉

J’enfile les Mizuno Cabrakan qui sont en test ce soir: on est très à l’aise dedans au premier coup de panard, mais à l’usage dans les petits chemins caillouteux du bois de Vincennes, elles s’avèrent un peu raides et trop fines sur le devant du pied, je sens tout le relief du sol et ce n’est pas très agréable. Par contre elles accrochent bien, même dans les flaques de boue et les recoins détrempés (vous savez, les endroits un peu fourbes où l’on se dit « Oh ça m’a l’air bien, on peut y aller franchement », et en fait, ben non, ziiiip, tu glisses comme une patate sur un lit de crème.) Autre point positif: le laçage, avec une petite languette à la cheville. Et puis je n’ai pas eu d’ampoules, ce qui était le cas la dernière fois avec les Asics Trabuco (je n’aurais sans doute pas dû mettre mes semelles orthopédiques de pronatrice dans ces chaussures déjà conçues avec une correction).

Côté jogging, j’en ai un peu bavé pour tenir le rythme de 10 à 11km/h, avec une douleur pointante du côté des muscles sartorius (enfin, je ne sais pas bien si ce sont ceux-là, mais leur nom me fait rigoler ^^) et des points de côté. Alors pour les points de côté, j’ai découvert un super truc: j’essaye de ne pas y penser, de ne pas focaliser mon attention dessus, et ça passe. Magique ! En fait avec les petites douleurs de ces derniers temps, même si la semaine d’arrêt m’a fait du bien, je crois que depuis je cours de façon un peu crispée, comme si je craignais de me faire mal. Alors je vais tester un autre type d’entraînement: je vais remplacer la séance d’endurance du lundi soir au VCR92 par un cours de yoga, ça me permettra de me détendre, de m’assouplir, de travailler la respiration (prāṇayāma) et d’apprendre à bien m’étirer. Il me restera toujours les séances du mercredi (résistance) et du vendredi (fractionné) pour bosser sur piste!

Mais le point fort du jogging dans le bois de Vincennes, ce fut cette expérience incomparable qu’offrent les Veillées du Bois: courir en groupe, à la frontale, en pleine nuit. Les sons deviennent plus vifs, la concentration plus aiguë, j’entendais la rivière à mes côtés sans la voir directement, je sentais sa présence tout en restant fixée sur le chemin et mes comparses de veillée.

Jeudi la nuit était bien noire, heureusement nous avions d’excellentes lampes frontales. J’ai pu tester la Petzl Myo RXP, avec batterie sur l’arrière de la tête. Avec son bloc orientable et sa grande puissance d’éclairage, elle m’a permis de voir vraiment bien où je mettais les pieds, et ce fut un confort de vision pour l’instant inégalé. (Mention spéciale à Doune qui m’a montré comment fermer le volet grand angle!) La prochaine fois, je suivrai les conseils d’Agnes et je porterai un bandeau en dessous, car malgré sa relative légèreté elle était un peu lourde sur ma petite tête et elle glissait sur mes cheveux, atterrissant sur mes oreilles qui se cornaient tel une page de bouquin. Et avec la sueur qui dégoulinait, je ne vous raconte pas le tableau!

Arrivée à la fin de la boucle, je rejoins mes camarades du groupe « lent » tandis que l’accompagnateur fermant la course repart pour un petit tour de lac.  On fait les 300 derniers mètre en marchant, et c’est là qu’on croise les rapidos, Doune et Fabrice… Le mystère reste entier: Running Newbie court-elle vraiment ?^^

Retour au magasin, étirements (compris, je ne les ferai plus en m’appuyant sur la vitre des panneaux d’affichage extérieurs ! ^^) et dégustation de boisson Punch Power bio: vraiment pas mal, le goût de menthe est très frais et naturel, moi qui n’aime pas la menthe artificielle d’ordinaire, je suis séduite!

Pour finir je craque sur des lacets autobloquants Xtenex (Djailla avait publié un test en juin 2010), car j’ai vraiment des soucis avec mes lacets d’origine sur mes Asics: ils sont tout simplement trop courts ! Lorsque je veux enfiler le lacet dans tous les œillets, il ne me reste plus assez de longueur pour faire le nœud. J’en choisis des roses fluos (merci Agnès !! 😉 ) qui iront super bien avec ma casquette en cas de pluie fine demain (eh oui, demain, c’est les 10 kilomètres de Paris Centre ! ) et avec mon futur T-shirt de la Taillefer Trail Team !

Car ce fut la grande nouvelle de la soirée: Fabrice s’est fait l’interprète de la TTT et de Michaël « Lamiricoré » pour m’inviter à rejoindre cette joyeuse petite bande de traileurs! Bon, je n’ai jamais fait un seul trail de ma vie, je ne sais pas skier et je vis à Paris… Cherchez la feinte ! Mais j’ai la montagne dans mon coeur et j’ai programmé une participation à l’Ecotrail de Paris, version 18km, en mars prochain… Je vous reparlerai de tout cela, et de l’opération pour l’association Petits Princes, dans un autre billet !

Voici les autres comptes rendus de cette Veillée du Bois :
Doune
RunOnline

PS: Pourquoi tu cours ? (Encore oublié, celui-là!) Pour ressentir la présence de la rivière.