Courir et allaiter ? (Interrogations vitales et test accessoire) M+9

15 03 2013

nonameCourir et allaiter, deux arts, deux passions. L’une est en sourdine, l’autre en métamorphose : Nina grandit, prend le monde dans ses petites mains et commence à tracer son chemin en dehors de mon giron. Dans le même temps retentit de manière plus forte l’appel de la forêt, là, sous mes fenêtres, de l’autre côté de la voie de chemin de fer. Le soleil s’y lève chaque matin et son gros halo rouge, rond comme un sein de terre cuite, me fait chaque jour un clin d’oeil. Nicolas connaît déjà cette partie de la forêt de Versailles qui entoure le stade de Porchefontaine pour faire la jointure jusqu’à Vélizy mais je ne n’y suis encore jamais allée. J’en suis pour ma part toujours au même point que la dernière fois, à quelques foulées et un test VMA près (test VMA réalisé avec les amis de la Runnosphère). L’envie et le besoin sont là, mais ne remontent pas d’assez loin pour émerger. Pas encore. J’ai pourtant la chance d’habiter une ville qui se relie à d’autres villes par des forêts. Et le printemps arrive.

Lire le reste de cette entrée »

Publicités




Dans mes veines – M+6

31 12 2012

photoCela fait bientôt un an que j’écris comment je ne cours plus, ou presque. Deux ans que Noostromo et Running Newbie se sont rencontrés. Trois ans que j’ai soutenu ma thèse en ethnologie. A l’heure où l’année s’achève, où les fêtes de fin d’année sont encore dans nos mains poisseuses de truffes en chocolat, me voilà comme plusieurs de mes congénères atteinte du « syndrome d’anniversaire », également connu sous le nom de « syndrome Dolorean ».

Lire le reste de cette entrée »





Je porte (aussi) mon bébé – M+4

22 10 2012

Pendant un peu plus de 10 mois j’ai arrêté de courir pour laisser place à une parenthèse: porter un enfant et le mettre au monde. Il faut du temps pour laisser la place dans son corps à la vie qui grandit, il faut du temps encore pour laisser ce même corps se reposer et retrouver sa vitalité. La course à pied est une activité sollicitant (entre autres!) le périnée, cette chaîne musculaire rudement mise à l’épreuve pendant ladite parenthèse. A l’issue de 10 séances de rééducation chez une sage-femme et de centaines de petits exercices quotidiens (vous me voyez derrière mon ordi, là? Coucou!! Je fais le pont-levis et la herse!) je suis prête à repartir sur mes chemins. Ma première sortie a eu lieu hier, en mode dominical et familial : j’y reviendrai quand j’aurais autre chose à en tirer que des courbatures et des lamentations de débutante (newbie again!)

Lire le reste de cette entrée »





En avant, marche ! – S+6

22 07 2012

Il y a 6 semaines et quelques poignées d’heures naissait la plus jolie des petites filles : Nina. Portée 8 mois et demi, elle a connu in utero les balancements de longues marches, quelques séances de course à pied, de yoga et d’aquagym.

Lire le reste de cette entrée »





Un mois d’acclimatation, 6 SG

13 11 2011

Mes séances de course à pied ont grandement changé, ces derniers temps. Ma montre Sportwatch n’y comprend goutte, elle qui a connu deux premières semaines de fractionnés et de sorties longues. Elle passe des « Nice Run!« , « Best pace ever! » en fin de séance à des « Quoi ? Seulement 3 kilomètres et demi? « , « Peu mieux faire, sérieux. » Nan, je rigole, ma Sportwatch ne parle pas français.

Lire le reste de cette entrée »





Une Veillée, deux canaux, trois sous un toit

14 10 2011

.

« Au bois de Vincennes y’a des petites fleurs,
Y’a des petites fleurs,
Y’a des copains au bois de mon coeur,
Au bois de mon cœur. »

Il n’y avait pas tant de fleurs que ça, au bois de Vincennes jeudi dernier, lors de la deuxième Veillée du Bois de la saison. En tout cas, ma frontale d’automne ne les a pas captées dans son halo. Mais des copains, à foison. Lire le reste de cette entrée »