Jour : 1 janvier 2014

Une prépa’ aux sensations

Plan_de_Versailles_-_Gesamtplan_von_Delagrife_1746Courir, aimer, écrire.

Trois élans en lignes de force, trois actes que je ne peux accomplir sur commande. Il faut que ça vienne des tripes ! Du sang qui bat dans les veines, de l’encre qui coule (ou des octets qui défilent), un corps en mouvement. En creux, j’aime dormir. Rêver. Toucher du doigt ce que notre cerveau sur-eveillé ne peut saisir les yeux ouverts, dans un dialogue imprévu avec notre inconscient. « Tu as peur de cela et tu ne le vois pas ! Regarde ta peur bien en face et tu ne la fera plus porter sur les épaules de tes proches. » Au réveil, le rêve reste présent, merveilleux ou gênant, il accompagne une partie de notre journée. Une conversation ou une image plus loin, son sens caché apparaît.

Lire la suite