Comment j’ai arrêté de courir (pour le moment) – 14 SG

« Même fatiguée, même avec un gros ventre, je pourrais toujours marcher, aidée de mes fidèles bâtons, entourée de mes amis et de mon amoureux. » Ainsi s’achevait mon dernier billet, écrit il y a un peu plus d’un mois. Je n’étais pas encore tout à fait assurée de mon choix, mais je savais que j’allais changer temporairement de rythme.

Après quelques discussions avec des coureuses sur leur pratique sportive durant leur grossesse, après avis médicaux (dont le fameux « vous pouvez courir, mais sans impact » de mon gynécologue), un verdict est tombé, expliquant les douleurs dont je souffrais depuis le début de ma grossesse. Parfois comme des crampes, parfois comme des points de côté, parfois comme une tendinite dans le ventre et d’autres fois comme une sciatique. Il s’agit du « Syndrome de Lacomme« , je ne vous détaille pas la chose mais voici un petit extrait du « Vulgaris Medical » (un  poil meilleur que Doctissiprout) qui donnera une idée : « Il s’agit d’une distension des articulations sacroiliaque et d’une atteinte des ligaments et des tendons entraînant une douleur qui est le symptôme principal. Celles-ci sont quelquefois confondues avec d’autres maladies donnant l’impression d’un accouchement prématuré ou d’une fausse couche. » Autant dire que connaître l’existence de ce « syndrome » ne m’a pas soulagée, mais rassurée. J’ai mal, mais c’est pas le bébé qui est en train de se carapater.

Lors de mon premier jogging « Running’Baby » j’avais déjà eu un point de côté bizarre, qui avait duré plusieurs jours. C’était ça. La suite s’imposait d’elle-même : j’ai décidé d’arrêter de courir jusqu’à… hé bien jusqu’à la fin de la rééducation périnéale, deux ou trois mois après l’accouchement! Ça va faire long, mais ce n’est rien à l’échelle d’une vie.

Le problème est que je n’ai rien d’une sportive : j’ai juste une passion pour la course à pied. A part la course à pied et la marche, rien ne me motive suffisamment pour faire pointer mon nez dans le gris hivernal. La piscine, y’a du chlore, y’a des gens, c’est froid et ça mouille les cheveux. Je n’aime pas m’enfermer dans une salle  pour pédaler dans le vide ou monter un faux escalier. Non, ce qui me fait triper, c’est le grand air, ce sont des photos comme celle-là :

Greg, Djailla et Doune de la Runnosphère en rando-raquettes dans le Chablais

Donc dès que je le peux, je vais marcher, mais je me fatigue assez vite, comme j’ai pu le voir aux confins de La Clusaz avec mon père, ma soeur et Nicolas, ou avec la maman de Nicolas dans les jardins du château de Versailles.

Pour commencer 2012 avec de bonnes résolutions, je vais m’inscrire à des cours de yoga prénatal et aquagym prénatal. Comme ça je me ferai des keupines pregnant bitch et je bougerai mes petits cuissots.

27 réflexions au sujet de « Comment j’ai arrêté de courir (pour le moment) – 14 SG »

    1. T’inquiète je ne l’oublie pas, c’est pour ça que cet arrêt momentané ne me fend pas le coeur ! Je continuerai de raconter ici mes histoires sportives de femme enceinte, ça me motivera pour continuer de pratiquer !

  1. Là où certains mettent en place des plans plus qu’ambitieux, tu vas à contre courant !
    Vive la fainéantise !!
    Chips, télécommande, canapé, voici le planning 2012 !! 😉

    1. Heu fainéantise je t’y verrai bien, tiens ! ^^ Je te rappelle que je prépare un ultra, mais un ultra SANS RAVITO… Eh oui, pendant tout le « travail », qu’il dure 4 ou 24 heures, c’est sans manger ni boire ! (Bon, y’a quand même une perf de glucose mais les petits carrés de chocolat et les saucissons des tables de ravito vont me manquer !)
      Il vaut mieux limiter les chips pour éviter la rétention d’eau, et continuer à bouger les gambettes 🙂

  2. Fainéantise alors que Clara prépare la plus grande épreuve physique du monde! 😮
    Yoga et aquagym, c’est bon ça te prépare pour la reprise 😉

    1. Oui VOILA ^^
      Bon je crois que cette histoire c’est aussi très impressionnant pour le père qui y assiste en supporter, dans un sentiment d’impuissance, le spray d’eau thermale à la main ^^

  3. ne t’en fais pas, porter 12 à 20 kg de plus, tout en continuant tes activités de tous les jours, c’est du sport. Dormir 4h par nuit pour allaiter c’est du sport. Courir après bébé à 4 pattes pour le faire marrer c’est du sport. Et puis aussi, il y aura toutes les balades avec la poussette 3 roues pendant la rééduc’. ❤

      1. J’ai pas mieux comme commentaire que celui de Célia ! Tu vas reprendre le sport bien avant que tu ne le penses 😉

  4. Tu as pris la sage décision pour la course. Sûrement pas facile à digérer comme décision mais il faut accepter les limites de notre corps. Je te souhaite une bonne continuation de grossesse et une belle période des Fêtes même si elle déjà pas mal entamée.

  5. j’ose pas faire le calcul mais bon courage pour les x-14 semaines à venir 🙂
    si tu as le droit de courir sans impact, ça veut dire que tu es autorisée à nager sans te mouiller ! ce qui règle tes soucis par rapport à la piscine !

    1. Oh, il ne s’agit pas de courage, c’est quand même tellement chouette d’avoir un petit être humain qui grandit dans son ventre !
      Finalement je suis partie pour marcher, Garmin au poignet, avec DailyMile pour les encouragements comme pour un vrai plan d’entraînement !

  6. Comme tu dis, quelques mois sans courir, ce n’est rien. Tu vas vivre durant cette nouvelle année 2012 bien d’autres choses, différentes certes, mais qui valent toutes les médailles que tu as pu glaner jusqu’ici!
    Alors rien à regretter, et pourquoi pas un retour CAP avec la parisienne..Histoire de te retrouver comme à tes débuts… 🙂
    Bonne année Clara!

    1. Non, rien de rien… 😉
      Merci Vinvin ! En fait de course, je reprendrai sûrement avec Odysséa en octobre, même principe mais meilleur esprit !
      Bonne année à toi et à tous !

  7. Et bien! Tu nous en as couvé une bonne de maladie toi dis donc! Bon, l’important, c’est que le bébé aille bien et que tout va bien. Après tout, être enceinte n’est pas qu’une partie de plaisir. Je te souhaite bon courage. Tu auras tout le temps de courir après l’accouchement… pour perdre les kg en trop et courir après le bambin (il ne faut pas oublier que c’est un bébé Runnosphère et qu’il va donc courir dès la naissance à une vitesse folle).

  8. Le temps est d’y aller progressivement… Je suis un ancien sportif ayant fait de la compétition à haut niveau… mais j’ai arrêté il y a quelques années et j’ai un mode de vie très sédentaire (toujours à lire et à écrire dans mon fauteuil!), du coup j’ai pas mal grossi… Il faut donc que je me remettre au jogging, mais je redoute un peu les débuts…

    1. Je crois que c’est le cas pour toutes les personnes qui passent du sport intensif à un mode de vie sédentaire. Vous pouvez commencer par marcher à vive allure durant une heure, plusieurs fois par semaine, puis dès que l’envie revient, courir un peu, et augmenter progressivement le temps de course. Ensuite vous pourrez repartir sur des entraînements plus spécifiques. Et puis, d’après Murakami, la course c’est bon pour l’écriture donc n’hésitez plus, foncez ! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s