Trail du pays de Sully : un long dimanche de fiançailles

2 07 2011

Un p’tit trail en douce, l’air de rien, aux confins de l’Ile-de-France. A l’origine, nous devions partir du côté du Mont Blanc avec les copains de la Runnosphère: Greg, Virginie, David, Christophe. Mais mon emploi du temps professionnel et l’état de ma trésorerie en ont décidé autrement : ce sera un trail « à la maison », avec tâtage de genou jusqu’au dernier moment et inscription la veille.

Le trail de Sully, ainsi nommé à cause de Maximilien de Béthune, duc de Sully et Directeur du FMI Ministre des Finances d’Henri IV dont les terres s’étendaient quelque part dans la forêt de Rosny-sur-Seine, possède trois épreuves :  35 kilomètres/1000 D+, 17km/500 D+, 10 kilomètres/300 D+. Nicolas s’inscrit sur le 35 bornes, moi sur le 10 km, et en route petite troupe. Ce matin-là sur l’autoroute de Normandie, nous ne savons pas encore que cette journée va changer notre vie.

Nous partons avec ma petite Corsa fraîchement révisée, sculptures pneumatiques rutilantes et plaquettes de freins flambant neuves. Le départ et l’arrivée se font à l’école communale ce qui me rappelle bien des souvenirs puisque fille d’instituteur, j’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence dans des écoles.  Le retrait des dossards a lieu sous le préau, ce sera le dossard numéro 603 pour Nicolas, 50 pour moi.

Le départ sera donné à 9 heures pour le 35 km, 10 heures pour les 10 et 17 km. Il est 8 heures 30 et il fait déjà bien chaud. En attendant, les familles s’animent, les enfants jouent et les coureurs s’étirent.

Traction-poubelle

Colimaçon

Concentration

Sur la ligne

Monsieur le Maire prêt à dégainer

A vos Garmin, prêts ? Partez !

A 9 heures 20 j’envoie mon premier SMS d’encouragement à Nicolas. Il en recevra plus d’une dizaine au cours de ses 36 kilomètres de course, et même si je sais qu’il ne pourra pas tous les lire, le bruit des notifications suffira à lui rappeler que je pense à lui.

C’est bientôt l’heure de mon départ et après un échauffement dans les champs alentours, je me place sur la ligne. Nous apprenons que le 10 kilomètres fera en réalité 12,5 kilomètres. Je préfère être prévenue en amont pour doser mon effort et ménager mes nerfs, je me souviens qu’à la fin de l’Ecotrail j’avais vraiment souffert d’apprendre au bout du 18è kilomètre que nous en aurions 2 de plus.

Trail du Pays de Sully : profil du 10 km

Après une petite côtelette de mise en jambe nous attaquons un premier plat de résistance : une bonne grande montée où je tente l’expérience du « si je marche, j’irai aussi vite que ceux qui courent ». Raté ! Les chamois sautillant vont plus vite que moi. Le soleil tape dur mais dès que nous sommes à l’ombre, il devient plus agréable de courir. On grimpe dans la caillasse et on descend des portions bien raides à la file indienne.

Cailloux = genoux caoutchouc

Je suis ravie d’avoir enfilé ma genouillère, en ce début de course je le sens bien solide et j’attaque les passages techniques avec confiance. Peu avant le cinquième kilomètre, des bénévoles nous font signe de partir vers la gauche, tandis que les coureurs du 17 et du 35 partirons vers la droite. Une belle descente à travers des champs en jachère, et je peux alors tester ma résistance aux orties : ça piquotte, et puis ça passe. De bonne augure pour la randonnée de cet été, sous le cagnard espagnol. Je suis les concurrents devant moi : une côte sous le soleil, puis une descente, puis encore une côte et là j’entends au loin « Stooooop ! Revenez !! » Je vois dans le même temps des coureurs revenir sur leurs pas, devant moi : « C’est pas le bon chemin, on rejoint le 35 ! » Certains sont même assez énervés, pour ma part la situation me paraît cocasse. « Deux côtes pour rien, merci les copains ! »

Il manquait un peu de rue-balise sur le chemin, surtout dans les descentes où l’on fonce comme des fous un peu (trop) tout droit. Un bénévole nous rejoint à vélo et nous indique le « bon » chemin, avec une rue-balise cachée dans les buissons d’orties. Nous courons à nouveau dans les sous-bois, puis nous nous rendons à l’évidence : ce n’est toujours pas le bon chemin ! Ceux qui étaient découragés le sont encore davantage, et moi je suis encore plus pétée de rire. Mais qu’est-ce que c’était que cette rue-balise ? Nous y retournons et comprenons qu’elle était en fait à l’origine en un seul morceau et non en deux, faisant barrage de ce chemin. Encore raté ! Nous revenons sur nos pas et trouvons enfin par nos propres moyens la vraie route, indiquée par une rue-balise de couleur identique à celle du barrage, nouée sur une chaise. Je me dis que pour le chrono, c’est mort, et que je vais en profiter pour lever un peu plus le nez sur la belle forêt qui nous entoure.

LOST - Les disparus de Sully

Je lève sans doute un peu trop le nez car tout à coup, badaboum ! Je me prends une racine, sur un chemin pourtant bien plat, et je m’étale de tout mon long. Il m’est déjà arrivé de chavirer en randonnée ou en trail, mais je parviens presque toujours à me rééquilibrer. Là, j’ai senti le moment où c’était trop tard, quoi que je fasse j’allais me retrouver par terre. Je tombe sur le côté droit et mes côtes prennent un tel choc que j’ai le souffle coupé. Deux sympathiques coureurs des « Tortues d’Arnouville« , qui m’avaient aidé à me relancer à quelques endroits du parcours, sont à mes côtés à ce moment-là, et m’aident à me relever. Heureusement qu’ils étaient là, sinon j’aurais sans doute pleuré ! Pas de gros bobo, je peux respirer sans mal, je peux lever les bras, je n’ai que quelques égratignures sur les jambes, on peut repartir.

Je finirai la course avec l’un d’entre eux, rugbyman de son état, pour qui c’est le premier trail. Avant l’arrivée nous aurons à affronter deux beaux « murs », des côtes tellement coriaces qu’on doit presque poser les mains par terre pour avancer. Je marche en appuyant sur mes cuisses avec mes mains, le souffle tient le choc, tout va bien. Les deux derniers kilomètres sont une descente très agréable, et emportés par notre élan nous coupons un bout de la route entre deux pâtés de maison. A l’arrivée de ces 13,5 kilomètres (dont 1 km de « Lost dans la forêt magique ») en 1h38′, j’ai la grande surprise d’être classée 41è sur 80 coureurs, 15è femme et 5è de ma catégorie (Senior femme) ! La 3è Senior femme n’est qu’à 5 secondes devant moi, et la 1ère à 1 minute ! La prochaine fois, j’essayerai de ne pas tomber et de ne pas me perdre 🙂

Tracé Garmin

Lien vers l’activité Garmin : http://connect.garmin.com/dashboard?cid=6329155

Chaque femme « finisheuse » reçoit une belle rose à l’arrivée. Je vais me rafraichir les pattes et faire sécher mes Columbia Ravenous au soleil, elles ont mangé les pauvres petites !

Columbia Ravenous Stability : bloody muddy !

Sur la pelouse de l’école où je m’étire en comptant les égratignures, je trouve une petite bague en métal argenté avec des perles rocailles bleues. Je demande autour de moi : elle n’est à personne, elle me va, je la mets à mon doigt. Puis je repars pieds nus jusqu’à la voiture pour aller chercher les affaires et les tenir prêtes à l’arrivée de Nicolas. Je l’attends à l’ombre en continuant à lui envoyer de petits messages, en lui donnant quelques indications et en le rassurant : « 66 coureurs arrivés, encore 80 avec toi. Go go go ! » Je sais qu’il souffre de crampes depuis le 22è kilomètre et j’imagine combien cette distance encore jamais parcourue a dû lui sembler longue.

Il arrivera au bout 4 heures 53, exténué mais le sourire dans les yeux, les crampes encore présentes jusqu’aux derniers mètres. Je le rejoins et nous franchissons la ligne ensemble et Nicolas est annoncé sous le nom de « Désiré d’Amour » par le commentateur ^^ … qui ne croit pas si bien dire, puisque c’est à ce moment-là, un peu à l’écart de la ligne, que Nicolas me prend dans ses bras et me demande en mariage ! Je dis « oui » toute émue… Et puis je songe qu’il a peut-être eu un coup de chaud ! ^^ Mais il me demandera encore si je veux l’épouser, une fois au frais, reposé, restauré… Deux fois oui vaut mieux qu’une seule, et la petite bague trouvée dans l’herbe prend une signification toute particulière !

Rendez-vous au printemps 2012 après le marathon de Paris : c’est l’adjoint aux sports et Président de l’association de la course Paris-Versailles qui nous unira 🙂

Publicités

Actions

Information

53 responses

2 07 2011
runmygeek

Tu vas me faire verser ma petite larme la !
Bravo à vous 2.
Et en plus pour ta 1ère « course d’orientation » tu as cartonnée 🙂

4 07 2011
runningtkh

Merci David. Je vous souhaite tout autant de bonheur avec ta chérie dans votre nouvelle vie !

4 07 2011
runmygeek

C’est bien parti pour, il faudra que j’ai autant de classe que Nico quand je ferais ma demande. J’avais dans l’idée quelque chose de similaire, il va falloir que j’innove :).

2 07 2011
Greg Runner

Félicitations!

4 07 2011
runningtkh

Thanks ! I’m so happy !

2 07 2011
Julien Djozikian

mais y’a du scoop !
je ne pensais pas que ce billet portait aussi bien son nom. Félicitations à tous les 2 !

4 07 2011
runningtkh

Ouais y’a du scoop ! ^^ Tout ça c’est la faute des gens qui mettent des photos de leurs enfants sur Facebook, aussi ! 😉

2 07 2011
Eponyme

Félicitations ! Pour tout ! 😉

4 07 2011
runningtkh

Merci ! Il faudra qu’on se fasse une sortie running ou moto un de ces 4 !

2 07 2011
kejaj

Bravo pour ta course, dommage que tu te sois un peu perdu sinon tu aurais fais une encore plus belle perf
Félicitaions à vous 2!!!!

4 07 2011
runningtkh

Merci ! Pour le prochain trail, je regarderai un peu plus le balisage au lieu de compter sur les coureurs devant moi 🙂

2 07 2011
SebRom

Magnifique!!! Intrigué par le titre de l’article je suis aller le lire alors que je suis en voiture (c’est pas moi qui conduit!) et Helen se joint a moi pour vous féliciter et vous adresser des vœux de bonheur et de réussite.
Et merci pour ton CR, ce trail avait l’air très sympa. La question pour Nicolas (mais il y répondra dans son CR sûrement) : a quoi pense t on pendant 4h53 avant de faire une demande en mariage??? 😉

4 07 2011
runningtkh

Merci Seb & Helen ! La réponse à ta question se trouve dans le CR de Nicolas… 🙂

2 07 2011
trainingforboston

Félicitations, un bien beau couple que vous faites. Et bravo pour la course à obstacles. Certes un prélude à la Crazy Jogg !!!

4 07 2011
runningtkh

Merci Luc ! Nous ne serons que spectateurs à la Crazy Jogg, on regardera les copains se faire casser les pattes ! ^^

2 07 2011
buzzy le colibri

wouhououuu moi aussi j’ai failli verser ma petite larme…. Congratulation les zamoureux !!!

4 07 2011
runningtkh

Merci ma témouine !! Je pense fort à toi cette semaine !

2 07 2011
Shuseth

C’est maintenant qu’on me prévient !!
Félicitations à tous les 2 🙂

4 07 2011
runningtkh

Hehe, certes on aura pu lâcher le morceau mardi dernier, mais moi je le dis aux filles et Nicolas aux garçons… alors j’ai rien dit ! ^^

2 07 2011
verriere

bravo pour vos^performances à tous les deux, et félicitations

4 07 2011
runningtkh

Merci !

3 07 2011
François D.

Félicitations pour vos fiancailles. Vous faites un couple de coureurs très heureux. Bravo pour ta course ! Même si vous vous êtes perdus durant la course, tu as su prendre le tout du bon côté.

4 07 2011
runningtkh

Merci François ! Certes, on a bien fait de se mettre à courir, l’un comme l’autre ! Mais nous n’aurions jamais pu imaginer tout ça !

3 07 2011
maya972

Superbe histoire ! Et quelle magnifique fin !!!
Romantiquement sportif ! J’adore.

4 07 2011
runningtkh

Oui, c’est une belle histoire… La vie contient de belles surprises, parfois !
Bonnes vacances à toi !

3 07 2011
Philippe

Mazeltov 🙂 ! So romantic.
Il y a un article sur runners.fr qui aurait pu parler aussi de vous.

4 07 2011
runningtkh

Merci 🙂 Tu parles de l’article avec les amoureux couchés dans un champ ? Je l’avais trouvé drôle, celui-là.

4 07 2011
3 07 2011
Steph

J’adore ce billet !! Félicitations!!

4 07 2011
runningtkh

Merci Stéphanie !

3 07 2011
vinvin20

D’abord bravo pour ce résultat, malgré la chute et la rallonge dans la foret!
Quelle journée!
Une bague trouvée, puis une demande en mariage après 35 km de douleur!
Sully va rester pour vous un moment inoubliable!
En attendant le printemps 2012 😉 , toutes mes félicitations à tous les 2 !

4 07 2011
runningtkh

Merci Vinvin ! On fera en sorte que vous puissiez venir en famille 🙂

4 07 2011
jecoursparis

Felicitations à vous deux!!!

4 07 2011
runningtkh

Merci Salvio !

4 07 2011
lexelfr

Il y a toujours quelque chose de particulier dans tes billets, qui les rends si sympa à lire. J’avoue que je ne m’attendais pas à une telle fin de billets 🙂
Celui la détient la palme du plus émouvant

Félicitations à vous deux !

4 07 2011
runningtkh

Merci Lexel ! Il est vrai que des billets comme celui-là, il n’y en aura pas deux !

4 07 2011
doune

nan mais c’est juste dingue cette histoire !!!

J’ai pas de mots pour dire combien je suis ému… Félicitations à vous deux… sous tous les points de vue.

4 07 2011
runningtkh

Merci Damien 🙂 Nous on est tout émus de lire vos commentaires ! 🙂

5 07 2011
RunOnline

Que de kilomètres parcourus depuis cette nuit de la Saintélyon 2010…je suis super heureux pour vous deux. Tu as bien fait de vérifier sa demande après qu’il ait retrouvé ses esprits : on dit qu’un cerveau mal oxygéné perd ses capacités cognitives mais là, ça venait du coeur !

5 07 2011
runningtkh

… et que de kilomètres à parcourir encore 🙂 Merci à toi Fabrice, car tu étais sur ces chemins de décembre !

6 07 2011
eric (vodkakass)

Pour être original: félicitation à vous deux !! A force de lire tes billets, je voyais souvent que tu étais bien accompagnée, c’était donc l’arbre qui cachait la forêt! You are spoted ! Tous mes voeux de bonheur !

6 07 2011
eric (vodkakass)

Bon je la fais quand même parce que je la trouve très drôle :
l’amour rend aveugle, attention le mariage rend la vue 🙂

6 07 2011
runningtkh

@Eric : Pour un arbre, c’était un sacré arbre ! ^^
Quant à la vue, je vais forcément la recouvrer en changeant de nom de famille 🙂
(Bon, là, il faut connaître mon nom de jeune fille pour comprendre la blague… )

6 07 2011
vinrouxh

C’est en lissant ton CR, très agréable à lire, que j’ai compris l’histoire d’un coureur qui avait plein d’idée en tête pendant sa course 😉 . Il faut dire que le titre est explicite…
Toutes mes félicitations à vous deux… 😀
Alors, une célébration après une course ?

7 07 2011
runningtkh

On va faire les deux : une célébration après le marathon (et oui parce que pendant la prépa marathon on ne peut pas boire ni trop faire la fête ^^) et puis une sortie le lendemain de la fête, pour rafraîchir les esprits 🙂

7 07 2011
vinrouxh

Ne courez pas trop vite, car tous les invités ne seront pas capables de vous suivre, à commencer par le maire et le curé , si curé, il y a. 😉

6 07 2011
lamiricore

J’avais en effet un peu de retard dans mes lectures de blog … quelle bonne nouvelle !!!! CONGRATULATIONS 😉
Le président du Taillefer Trail Teal aura t’il le droit de vous unir une seconde fois mais en Oisans ???

7 07 2011
runningtkh

Chouette, un mariage païen en Oisans ! Avec plaisir !

6 07 2011
dd2012

Et bien dit donc quel récit ^^ J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire..
Pour la petite histoire, j’ai lu le compte rendu de Nicolas hier mais à la lecture des commentaires je me dis j’ai loupé un truc !!?! Mais qu’est ce donc ?
La réponse je la trouve dans ton compte rendu.. Je vous fais toute mes félicitations à vous 2.

7 07 2011
runningtkh

Hehe, j’avoue qu’on ne s’est pas concertés pour l’écriture des CR, mais il y a effectivement une partie de l’histoire d’un côté, et l’autre de l’autre !
Merci à toi 🙂

8 07 2011
Anne-Sophie Guessoum

Ah ! Bah voila ! J’ai la réponse ! Diantre, voila une affaire rondement menée ! 🙂 Félicitations !!!

8 07 2011
noostromo

Merci à tous pour vos commentaires si gentils tant sur le billet de Clara que sur le mien.
Ce beau dimanche restera gravé à jamais dans mon esprit et mon cœur.

6 04 2012
Laquathus

Salut clara je vais surement faire ce trail cette année avec des copains. je suis bien content de tomber sur ton compte rendu en espérant qu’un de mes potes ne me demande pas en mariage à la fin ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :