Jour : 24 mars 2011

Comment je suis arrivée à une heure et demie

Ce n’était pas vraiment prévu au programme. Le plan d’entraînement de THE COACH indiquait pour cet avant-dernier week-end de février « 70 minutes en endurance fondamentale (alternance course et marche, si possible avec dénivelés)  » Je suis partie avec 80 minutes en tête — OK, je ne sais même pas lire les consignes. Sans doute parce que 80 minutes, c’était mon record d’endurance, battu en pleine forêt avec Shuseth et Noostromo un mardi soir de janvier. Pour moi, l’expression « sortie longue » n’était que théorique : avec le plan de reprise après blessure suivi presque scrupuleusement depuis la fin du mois de décembre, mes séances avaient plutôt une moyenne de 45 minutes, et mon kilométrage hebdomadaire s’approchait difficilement des 20 unités.

(A propos de kilométrage hebdomadaire, ne trouvez-vous pas que le calendrier Garmin Connect est extrêmement bien fait ? Les différents types d’activité — rando, course — ont leur couleur et leur logo, en cliquant sur la loupe on a le résumé et la carte, en cliquant sur le titre on tombe sur l’activité, et on peut même ajouter son poids — pour moi maintenant c’est 52 kg, j’étais à 56 kg lorsque j’ai reçu la montre en cadeau d’anniversaire en octobre dernier, à 58 kg lors de mon tout premier jogging…)

Depuis l’excellente expérience du Snow trail de l’Ubaye début février, et son amorti physique peu coûteux (un chouilla mal au genou gauche, mais j’ai quand même bien récupéré), j’ai rediscuté de mon plan d’entraînement et de mes objectifs à court et moyen terme avec David le podologue. A vrai dire il ne s’agit pas d’un plan strict comme peuvent l’être ceux proposés par des coachs ou des entraîneurs, mais plutôt d’une ligne de conduite, d’un rythme global de progression. J’avais sollicité David dans ce sens lorsque je n’arrêtais pas de me blesser et lorsque j’ai compris que l’entraînement dans un club n’était pas encore à ma portée, ou dans mon envie du moment. Ses conseils ont très bien porté leurs fruits sur le versant « reprise », et maintenant j’aborde le versant « progression ».

Lire la suite