Jour : 16 novembre 2010

En transition

Après le jogging de reprise, le jogging de tortue, voici venu le jogging du dimanche — à ne pas confondre avec la sortie longue, plus noble et vertueuse. Je suis toujours en phase de redémarrage après ma blessure au mollet gauche, et comme désormais le droit me titille par compensation, je préfère ne pas reprendre la vitesse et la piste tout de suite. Il ne faudrait pas que cette prudence confine à la peur du tartan — je crains un peu ce revers d’excès — mais je préfère me préserver pour pouvoir m’amuser dimanche dans la belle ville du Havre, aux 10km des dockers.

Cette période de lent redémarrage concorde avec d’importants changements professionnels, transition qui me demande du temps et de l’énergie. Je choisis donc de passer les dernières heures du jour à rédiger mon ultime rapport de recherche plutôt qu’à courir. Lorsque le soleil passe par-dessus les bâtiments qui abritent mon futur-ex bureau, j’ai le coeur qui se serre de ne pas pouvoir gambader au milieu des feuilles rousses, mais je voudrais partir avec la conscience claire.

Pour mémoire des dernières sorties, si la « reprise » était un peu trop enflammée, à une allure de 6,20 min/km sur 5 kilomètres et 180 bpm de moyenne (32 minutes), la « tortue » s’est contentée de 8,39 min/km, toujours sur 5 kilomètres à 164 bpm (44 minutes). Dimanche a vu fleurir une petite variante mêlant début très lent et fin plus rapide: 7,39 min/km en moyenne (ou plutôt 7km/h au début et 11 km/h à la fin, à l’aise Blaise), 5 kilomètres, 38 minutes et 172 bpm en moyenne.

Prochaine étape, demain peut-être, une séance de côte autour de chez moi (dans la jungle urbaine, grande première!) J’ai aussi un rêve secret pour la course de dimanche, mais je vais essayer de ne pas trop y penser. 🙂