Jogging entre collègues

16 10 2010

En ces temps de repos pour Soleus, Achille et Plantaris, j’ai envie de me remémorer les jogging du jeudi, ces bons moments passés avec mes collègues dans les chemins du Parc Suzanne Lenglen. (Je précise que Soleus, Achille et Plantaris ne sont pas mes collègues, ni des dieux de la mythologie grecque, mais des muscles et tendons qui me font souffrir en ce moment… C’est fou comme plus je me blesse, plus j’apprends à connaître ce qu’il y a sous ma peau !)

Au départ c’était le mardi soir: je lançais une proposition à la cantonade la veille, au moment du café ou par message collectif sur Gtalk. (On utilise beaucoup Gtalk au boulot, étant donné que nos bureaux sont séparés et répartis sur deux grands couloirs. C’est pratique pour se demander "Il y a du café ce matin ou je pars en faire ?" ou bien "Cantine ?", mais ça peut être détourné en outil de surveillance, puisqu’on peut voir à quel moment les gens sont connectés ou pas — certains s’accommodent du dispositif en laissant leur ordinateur en veille, ce qui est bon pour la liberté, mais mauvais pour la planète ! ) On se retrouvait à deux ou trois, vers 19 heures, pour trois-quart d’heure de course à petites foulées, avec ce satané Runkeeper qui fonctionnait une fois sur dix. On préparait La Parisienne, on appréhendait les 6 kilomètres et on se serrait les coudes.

Puis une collègue jeune maman nous a rejoint, et le rendez-vous en soirée ne lui convenant guère: va pour le jeudi midi, on gèrera le déjeuner en se préparant des sandwichs! Le parc Suzanne Lenglen est commode car proche de notre lieu de travail, avec des vestiaires et des douches (important quand on a encore une demie-journée devant soi!) et un bon tour d’environ 1,5 kilomètres, avec des bosses, des passages sur chemins et sur route, des joueurs de foot américain (pardon je m’égare… ;-) )

Le rythme est plutôt tranquille, entre 8 et 9 kilomètres/heure, sauf quand un collègue masculin se joint à nous (du bureau 417, pour ne désigner personne… ) et là ça déménage à plus de 10km/h, ce qui pour moi est… trop rapide (surtout si les compères Soleus, Achille et Plantaris s’en mêlent).

J’adore ces moments de détente et d’efforts, où l’on discute de tout et de rien, en se sentant vivre en dehors de notre routine ordi-café-cantine, en plein air. On se défoule, on crie dans les descentes (heu… je crie dans les descentes ;-) ), on rigole, on mate les mecs. Je termine mon contrat au début du mois de décembre, et j’espère pouvoir de temps à autre continuer à courir avec mes collègues, à Lenglen. D’ailleurs, ceci est un appel aux collègues doctorants, post-doctorants, stagiaires et apprentis qui ont déjà quitté le labo et qui pourraient se joindre à nous: vous êtes les bienvenus !

Jeudi dernier, comme le jeudi d’avant, j’ai souffert du mollet. J’ai préféré réduire la charge à 30 minutes, et depuis je suis au repos. J’ai consulté mon osthéopathe, et je sens que peu à peu ça se remet. J’ai aussi acheté de nouvelles chaussures de ville, car depuis le mois d’août je portais des godasses trop petites, qui compressaient jour après jour mon pied gauche (j’ai le pied gauche légèrement plus grand que le pied droit, c’est pratique !)
Jeudi dernier, j’ai également croisé Djailla, qui faisait lui aussi un jogging avec un collègue, vêtu de bleu dans son t-shirt du Paris-Versailles.

Pour garder le moral, je me suis inscrite sur une prochaine course, au mois de novembre: j’hésitais entre le Trail Extrême Lillois (enfin, extrême, je m’entends: j’aurais choisi la version 8 ou 15 km !), qui va sans doute être couru par plusieurs blogueurs, et les 10 kilomètres des Dockers du Havre, ville qui me fascine avec son architecture d’après-guerre classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, avec son port, son front de mer en galets, son skate-park sur la plage, ses grands parcs, ses docks, les falaises non loin… Je serai donc au Havre ce prochain 21 novembre, à 9 heures 30 au foyer des dockers.
(Ceci dit, j’adore Lille également, et j’espère courir là-bas un jour, dans mon "tour de France du running".)

Affiche 10K-Dockers 2010

PS: Pourquoi tu cours ? Pour sortir de la vie de bureau!

About these ads

Actions

Information

15 responses

17 10 2010
nicolas

Moi j’ai eu du mal à faire courir mes collègues. Le seul qui s’y soit mis nous a quitté, bon je vous rassure il court encore :) En tout cas il s’est remis au sport.

Bon alors on ne te verra pas dans ch’nord, dommage une autre fois peut-être.

17 10 2010
runningtkh

PS: Souvenir photographique d’un de mes passages à Lille : http://www.facebook.com/album.php?aid=21203&id=1321942465&l=b3753da269

17 10 2010
Philippe

attention, y a WordPress qui t’as ‘striké’ 4 mots que tu avais consciencieusement choisis !

17 10 2010
Greg

Sympa d’aller courir avec les collègues…
Donc pas de trail Lillois mais un 10 km au Havre. J’espère que tu disposeras d’une grande forme et que ta blessure au mollet ne sera qu’un vieux souvenir… Remets toi bien!

17 10 2010
Man

Je découvre tout en même temps, toi, ton site et la délicate attention lors de ton interview sur ZATOPEK. Je commence donc par te dire MERCI. Ensuite je t’encourage à persévérer dans l’écriture et dans la course, vu mon grand âge, je peux me permettre les conseils et les encouragements :-). Enfin la course entre collègues c’est TOP, ce sont mes collègues qui m’ont donné l’envie de courir vraiment il y a 6 ans maintenant… Et depuis tous les ans pour "cimenter" le groupe on court un marathon international : Amsterdam, Prague, Rome… que du bonheur, çà permet aussi de "casser" qqs barrières sociales, surtout quand on bosse dans une grosse entreprise. Soigne-toi bien.

17 10 2010
runningtkh

@Man: Ah mais c’est pas vrai, je suis la seule à ne pas avoir reçu mon Zatopek ! Le facteur va m’entendre !! (En même temps, s’il me l’amène lundi pour mon anniv’, ce sera bien chouette.)
Effectivement, j’ai découvert "Malinmaligne" par inadvertance il y a quelques mois en cherchant des articles sur le bouquin de Murakami, je suis tombé sur votre billet qui m’a fait bien rire ! Ensuite j’ai appris le drame que vous viviez, et j’ai vu toute la force que vous aviez Mel et toi pour continuer à lutter et à nous faire rire toujours… Donc je voulais vous rendre un petit hommage dans "Zatopek" pour vous porter chance dans le marathon Nice-Cannes !
Bonne continuation à vous deux, pour la course et pour l’amour !

18 10 2010
Man

BON ANNIVERSAIRE !

18 10 2010
runningtkh

Merci Man ! J’ai reçu ma Garmin Forerunner 110 grise et rose, coooool ! ;)

17 10 2010
runningtkh

@Nicolas: Oui, le choix était cornélien, mais ça faisait déjà super longtemps que je parlais à Monsieur M. de la course du Havre, et il s’était bien fait à l’idée !.. Une prochaine fois sur Lille, avec grand plaisir !

@Philippe: EHeh! Je vais essayer de ne pas en abuser, mais j’aime bien cette fonction (le strike, hein, pas le matage !) ^^

@Greg: J’espère aussi… Je crois que l’histoire de l’acide urique (pardon, bon appétit!) est à prendre au sérieux: moins de viande rouge au programme (heu, par contre, le café, les clopes………..)

17 10 2010
lili

Ta collègue qui déteste courir a fait un footing de 10 km ce matin en 1h06.
On sent la pression du 26 mars ;-)
Va falloir que je m’équipe car j’ai eu froid au retour, heureusement j’ai fait une pause jus d’orange chez des copains qui habitent à côté de Montsouris et j’en ai profité pour taxer une polaire.
Pourquoi je cours? 1. Ca me permet d’évacuer une partie de toutes ces émotions contradictoires qui me perturbent en ce moment.
2. C’est douloureux et j’ai du coup la sensation d’exister.

17 10 2010
runningtkh

Ma collègue qui déteste courir, elle avait qu’à pas me titiller avec ses données Runkeper ! ;-) En tout cas je suis super contente qu’on fasse cet Ecotrail ensemble…
Bravo pour le 10k, 1h06 hors compétition, c’est génial ! (Dans Montsouris en plus, c’est pas franchement plat ^^)
Tiens, ça me fait penser que j’ai encore oublié ma phrase ("Pourquoi tu cours?"… je vais l’ajouter !) Je suis d’acc avec ton petit 1… le petit 2 est, disons… tout empreint de philosophie stoïcienne… je suis plutôt épicurienne, donc j’ai du mal à comprendre ! ;-)

17 10 2010
Rasmette

Moi, j’ai que des collègues masculins (dont plusieurs qui courent), mais pas de douches proches. Alors, tant pis pour moi et pour eux, je coure toute seule!
Tu aimes Le Havre? Je ne peux pas le croire. C’est ma région d’origine, et je trouve cette ville d’une mocheté! Beurk! Rouen est 100, non 1000 fois mieux.

17 10 2010
runningtkh

@Rasmette: Oui, j’adore le Havre, si j’avais un boulot là-bas (et Monsieur M. aussi), on pourrait même partir y vivre. Ça peut paraître bizarre, c’est juste une sensation qui nous étreint quand on est dans cette ville…

19 10 2010
ptrk

Bon anniversaire,
et courage pour ta semaine de folie :)

19 10 2010
runningtkh

Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 47 autres abonnés

%d bloggers like this: